A Jean Marie

Publié: octobre 22, 2013 dans Uncategorized

 

DSC_0429

Nous échangions encore il n’y a pas si longtemps, sur ce sujet qui t’animait tellement, la place des Personnes handicapées dans notre société, et tout le travail qui restait encore à faire pour faire avancer ce chantier.

C’est dingue tout ce qui peut nous passer par la tête quand la nouvelle survient… et là le vide, que dire, qu’écrire pour te rendre hommage, et saluer tout ce que tu as fait pour les milliers de personnes en situation de handicap.

Je garderai tellement de moments en mémoire.

Je me souviendrai toujours de cette journée pluvieuse, inauguration des nouveaux locaux, et les soixante dix ans de la Délégation du Loiret.

Tu as passé cette journée à nos cotés, parmi la centaine de personnes invitées. Toujours heureux d’être proche des autres, d’échanger, d’écouter…

JE retiendrai aussi ce plaisir que tu as pris dans des joutes orales avec les représentants politiques qui étaient présents. C’est certainement le plus marquant chez toi cette capacité à convaincre, à responsabiliser aux plus hauts sommets. cette énorme capacité à mobiliser, ce charisme implacable.

Plus personnellement je garderai longtemps en mémoire ces échanges réguliers, ces discussions sans fins, ces rires partagés.

Tu as été pour moi une de ces rencontres qui ne peut que nous laisser des traces, une de ces rencontres qui, qu’on le veuille ou non, nous change.

Rien de ce que je pourrai écrire ne pourra rendre hommage à l’immense personne que tu étais.

Rien de ce que je ne pourrai écrire ne pourra apaiser la peine de tes proches, de ta famille dont tu étais si fier.

Ce sont des milliers de personnes qui deviennent orphelin avec ton départ, et je sais avoir la chance de faire partie des quelques uns qui te connaissait, un peu…

Plus j’écris, plus j’ai envie d crier ma rage et ma colère.

Ma rage de te voir partir, en nous plantant là…

Plus que tout ma colère de savoir ta famille et tes proches sans toi.

Tu vas nous manqué, mais nous sommes nombreux à vouloir continuer ce chemin que tu as tracé avant de partir.

Le seul mot qui me vient, c’est simplement MERCI.

MERCI d’avoir été toi

MERCI d’avoir consacré ta vie au mieux vivre des autres

MERCI d’avoir apporté tant d’espoirs pour tellement de personnes

MERCI d’avoir croisé ma vie.

MERCI

 

 

Publicités

Télé déchetterie…

Publié: mai 20, 2013 dans En France

Ça fait quelques temps que je voulait écrire sur la télé-réalitée et autres télé-crochets.  A vrai dire je n’ai jamais pris le temps… je ne voulai pas gâcher mon temps sur ce sujet, mais en ce jour d’orage je me lance.

Ça fait plus de 10 ans maintenant que l’on découvrait ce « phénomène » à coup de quelques manifs et jets de poubelles sur le bâtiment de la chaine qui nous assaillait d’image de pin up se dorant la pillule sur le bord de la piscine.

Ce n’est pas comme certain, le voyeurisme qui me gène… Après tout les candidats savents désormais à quoi s’ attendre sauf passer du fin fond d’une grotte au loft, ils le font en leur âme et conscience.

Ce qui me dérange réellement c’est le decalage de valeurs.  Je ne suis pas un fan de la valeur travail qui ne corespond qu’à la promotion d’une pseudo élite qui serait productive contrairement aux autres. Donc ce qui me derange vraiment c’est de promouvoir la notoriété du vide.

Maintenant la règle est fixée… je ne sais rien faire, la seule chose qui est remplie chez moi c’est mon tee shirt, j’ai une grande gueule donc je vais faire le buzz et je serait célèbre… Et riche tant qu’à faite puisque la notoriété sans la richesse ne sert à rien.

Après tout a quoi bon bosser quand en 3 semaines on peut couvrir les chaines de télé et réseau sociaux…

Ce qui est formidable c’est que fort de la recette de la télé-déchetterie,  nous avons inventé la télé-recyclage… mettons dans la même maison, les mêmes candidats qui ont déjà loupé leur notoriété et faisons leur croire que cette fois il y parviendront… en vain.

Certains sont juste devenu des « télé-réaliteurs » professionnels.

Et puisque cette mélasse continue a rapporter allons plus loins et créons des animateurs dédiés à la cause… Morandini par exemple, et sa marque…. qui le matin à la radio, toute la journée sur son blog, et le soir à la télé nous relatte sans cesse ce que nous aurions loupé la veille… avec des « journalistes » qui sont de réelles référence,  puisqu’ils sévissent chez closers ou télé 7 jours…et il ne se gêne pas pour nous donner tous les détails de la mort d’un  andidat sur une émission durant une semaine.  Quand on est présentateur sans idée il est de notre niveau de s’ inspirer de la télé-réalité.

La télé-recyclage sévit aussi dans les télé crochets… combien de fils de…, de « je me suis planté l’année dernière alors la prod m’a rappelée » de « ça fait 20 ans que je chante sans talent et la télé va m’en donner ».

C’est donc ça la règle aujourd’hui règle que nos ordonneur à bien penser oublient de dénoncer… la télé règle tout et fait tout???
Elle c’est imposée comme une évidence, une référence…et l’on passe vite pour hasbeen lorsque l’on ose la citiquer… je n’ose imaginer les réflexions à la lecture de cet article.

Enfin ce qui me choque à l’heure où beaucoup de battent pour un droit à la différence c’est la stéréotypation… on nous impose de nouvelles images faisant désormais référence,  l’Homme juste que l’on promouvait naguère est remplacépar l’homme vide, la violence qutidienne est poussée a son paroxisme, le respect de l’autre est enterré avec la solidarité.

Télé dechetterie…

Publié: mai 20, 2013 dans Uncategorized

Ça fait quelques temps que je voulait écrire sur la télé-réalitée et autres télé-crochets.  A vrai dire je n’ai jamais pris le temps… je ne voulai pas gâcher mon temps sur ce sujet, mais en ce jour d’orage je me lance.

Ça fait plus de 10 ans maintenant que l’on découvrait ce « phénomène » à coup de quelques manifs et jets de poubelles sur le bâtiment de la chaine qui nous assaillait d’image de pin up se dorant la pillule sur le bord de la piscine.

Ce n’est pas comme certain, le voyeurisme qui me gène… Après tout les candidats savents désormais à quoi s’ attendre sauf passer du fin fond d’une grotte au loft, ils le font en leur âme et conscience.

Ce qui me dérange réellement c’est le decalage de valeurs.  Je ne suis pas un fan de la valeur travail qui ne corespond qu’à la promotion d’une pseudo élite qui serait productive contrairement aux autres. Donc ce qui me derange vraiment c’est de promouvoir la notoriété du vide.

Maintenant la règle est fixée… je ne sais rien faire, la seule chose qui est remplie chez moi c’est mon tee shirt, j’ai une grande gueule donc je vais faire le buzz et je serait célèbre… Et riche tant qu’à faite puisque la notoriété sans la richesse ne sert à rien.

Après tout a quoi bon bosser quand en 3 semaines on peut couvrir les chaines de télé et réseau sociaux…

Ce qui est formidable c’est que fort de la recette de la télé-déchetterie,  nous avons inventé la télé-recyclage… mettons dans la même maison, les mêmes candidats qui ont déjà loupé leur notoriété et faisons leur croire que cette fois il y parviendront… en vain.

Certains sont juste devenu des « télé-réaliteurs » professionnels.

Et puisque cette mélasse continue a rapporter allons plus loins et créons des animateurs dédiés à la cause… Morandini par exemple, et sa marque…. qui le matin à la radio, toute la journée sur son blog, et le soir à la télé nous relatte sans cesse ce que nous aurions loupé la veille… avec des « journalistes » qui sont de réelles référence,  puisqu’ils sévissent chez closers ou télé 7 jours…et il ne se gêne pas pour nous donner tous les détails de la mort d’un  andidat sur une émission durant une semaine.  Quand on est présentateur sans idée il est de notre niveau de s’ inspirer de la télé-réalité.

La télé-recyclage sévit aussi dans les télé crochets… combien de fils de…, de « je me suis planté l’année dernière alors la prod m’a rappelée » de « ça fait 20 ans que je chante sans talent et la télé va m’en donner ».

C’est donc ça la règle aujourd’hui règle que nos ordonneur à bien penser oublient de dénoncer… la télé règle tout et fait tout???
Elle c’est imposée comme une évidence, une référence…et l’on passe vite pour hasbeen lorsque l’on ose la citiquer… je n’ose imaginer les réflexions à la lecture de cet article.

Enfin ce qui me choque à l’heure où beaucoup de battent pour un droit à la différence c’est la stéréotypation… on nous impose de nouvelles images faisant désormais référence,  l’Homme juste que l’on promouvait naguère est remplacépar l’homme vide, la violence qutidienne est poussée a son paroxisme, le respect de l’autre est enterré avec la solidarité.

Il y a des rencontres

Publié: avril 12, 2013 dans Uncategorized

Il y a des personnes qui traversent notre vie, qui y passent ou qui y restent.
Des personnes que l’on croise, que l’on rencontre, que l’on fréquente et qui ne nous laisse pas tout à fait indemne.
Il y a de ces hommes et ces femmes qui par leur charisme ou leur proximité ne peuvent inspirer que confiance et respect.
Il m’est arrivé dans ma vie de militant d’en rencontrer quelques uns. Sans citer de noms, ils se reconnaitraient et risqueraient de me rouspiller, je oeu dire que quelques uns ont changer ma vie, ma manière de voir le monde.
Non pas que j’ai en permanence été en accord avec eux, mais en tout cas ils ont toujours eu l’inteligence d’entendre mon désaccord.
Leur force n’était ni leur age, ni leur expérience,  ni leur niveau d’étude,  mais leur humanité.
Ils avaient ce trait commun, d’aimer les autres, de les prendre comme ils se presentent,  comme ils sont.
J’ai quelques fois l’impression que ces personnes ont lors de leur passage déposé une pierre qui a permis de me construire. Je me suis nourris de ces personnes, ils ont construit le militant que je ssuis, parceque avant tout ils m’ont ammener a réfléchir,  a me remettre en question, et a remettre en question le monde qui m’entour.
Je leur dit tout simplement MERCI d’être passé par ma vie et d’y avoir fait une halte.

STOP!!!

Publié: avril 7, 2013 dans En France, Scandale

Je m’étais promis de na pas vraiment prendre part à ce débat…

Non pas qu’il ne m’intéresse pas au contraire, je suis passionné par les débats de société,  par ces questions que certains aiment laisser au rayons des tabous pour éviter de se poser les vrais question… mais surtout parce que le débat me paraissait assez enflammé sans que j’ai besoin d’y jeter de l’huile.

Je ne surprendrai personne en affichant que je suis POUR le mariage aux couples de même sexe… et oui Oh surprise je sois pour l’égalité des droits…

Mais ce qui m’anime ce soir, ce qui me fait prendre le clavier c’est cet ensemble d’événements qui pourrissent plus que le débat… la France…

Je passe sur les insultes infâmes que nous avons entendu jusque dans l’hémicycle,  et autres débordements verbaux ou picturaux.

Autant que je m’en souvienne, je ne parviens pas à me rappeler d’un tel déferlement de haine généralisé dans notre société pour l’aquisition d’un nouveau droit qui n’entraine aucun changement pour les autres.

Le seul principe de notre République qui ne me semble pas baffoué dans toute cette histoire, c’est la Liberté de manifester dont usent et abusent les anti, jusqu’à tenter de s’octroyer le droit de défiler dans des artères parisiennes où personne ne manifeste.

Bien sur chacun peut avoir son opinion, nous pouvons bien entendu être contre, nous pouvons exprimer notre avis… mais là, la surmédiatisation des anti, leurs propos haineux, et leurs arguments d’un autre temps (pour certain même moyenageux…) rendent totalement inaudibles ceux qui éventuellement auraient de vrai arguments fondés.

Que dire des « portes parole » auto-proclamés, ne représentant qu’eux même; en recherche d’une médiatisation perdue ou jamais acquise, qui à coup de propos on ne peu plus  populistes tentent de nous prouver que le ciel nous tombera sur la tête… Ils sont l’incarnation même de la haine personalisée, que se soit dans leurs propos ou encore dans leurs actes même…

Qui sont ces gens qui pensent être plus forts que la démocratie, qui voudraient nous faire croire que ceux qui ont voté pour e Président en place l’aurait fait sans conscience, sans savoir… pourtant les choses étaient claires.

Qui sont ces gens qui jettent dans les manifs qu’ils tentent d’organiser, mais qu’ils ne maîtrisent pas du tout, et qui envoient des gamins se frotter aux CRS, chargés de la sécurité publique.

Quelle pitié de découvrir cette ancienne ministre découvrir que lorsque l’on force le passage face aux forces de l’ordre nous prenons le risque de respirer un gaz fortement irritant…

Qui sont ces gens qui se permettent de faire revenir en France les prières de rues, pratiques pourtant interdites depuis quelques années, mais ces jours ci plus que tolérées.

Les amalgames ne sont plus supportables, comment pouvez vous d’une main dire qu’il faut s’aimer, et de l’autre montrer une telle haine, comment pouvez vous tenter de nous prouvez votre non homophobie, mais dans le même temps accueillir dans vos rangs, les pires intégristes que compte notre pays.

Comment réagirons vos enfants demain, lorsque certain prendrons conscience de leur homosexualité, et qu’ils réaliserons la haine que vous leur avez fait déverser.

Ce soir une chose m’apaise… le fait que mon fils de six mois ne sois pas en mesure de prendre conscience à quel point certains peuvent déverser tant de haie contre l’autre, sans autres raison que de devoir revoir un peu ses valeurs. Les choses se calmerons forcément puisque la haine n’a jamais rien gagné, il pourra grandir dans une France qui accepte l’autre et reconnait à chacun les même droits.

Vidéo  —  Publié: juin 12, 2012 dans Uncategorized

Lettre à Miriam

Publié: mars 4, 2012 dans Uncategorized

Image

Ma très Chère Miriam

Il y a quelques mois nous ne nous connaissions pas. Tout allait bien pour toi et ta Famille.

Venus du Brésil pour que tu puisses être soignée du grave handicap qui te frappe, tes parents travaillaient, et ta petite soeur Raquel excellait dans ses études.

Une simple démarche administrative permettant à tes parents de te protéger en te plaçant sous tutelle à lancer contre vous tous les foudres de la Préfecture du Loiret.

On ne sait pour quelle raison, du jour au lendemain, la décision est prise que vous ne deviez plus rester en France, que ta soeur ne pourrait plus étudier ici, que toi tu ne pourrais plus être soignée…

Des médecins, sans même t’avoir rencontrés on statuer arbitrairement que tu pouvait être prise en charge au Brésil, dans ce pays qui certes est la sixième puissance mondiale, mais dans lequel il n’existe aucun service permettant la prise en charge globale dont tu as besoin.

Oui il existe un médicament qui pourrait éventuellement t’aider sur une partie seulement de ta maladie, mais qui coûterait pour un mois de traitement, deux mois du salaire de ton père.

Sans oublier que le Brésil est un pays où la religion prend une place particulièrement importante, et que ton épilepsie est considérée comme une possession du Diable, croyance qui redouble le danger que tu cours si tu devais y retourner;

Mais la Préfecture à l’aire de s’obstiner… et continue de faire courir sur ta famille, depuis des mois, cette menace inhumaine, ce doute perpétuel : te laissera t’on la chance d’être prise en charge à la hauteur que nécessite ton état de santé.

Depuis plusieurs mois, nous ne cessons nos actions de soutien et notre mobilisation pour toi et ta famille ne cesse d’augmenter.

Les associations, des anonymes, les amis de ta soeur sont désormais prêts à faire du bruit, prêt à se battre pour vous.

Soit assurer Miriam, que cette « France » qui à décider de te mettre en danger, ce n’est pas la France… Non sois en sûr… il y a des centaines de Français qui sont prêt à se battre pour vous, pour cette famille qu’ils ne connaissent pas parce qu’il n’est pas possible d’accepter l’inacceptable… Ton expulsion, ton retour à une dépendance certaine.

Lors d’une cérémonie citoyenne, j’ai accepter d’être ton parrain… Bien au delà d’un positionnement professionnel, j’ai pris ce jour là une posture humaniste, j’ai décider de m’engager personnellement dans ton soutien, de tout faire pour te protéger.

Parrain, n’est pas juste un mot sur une carte que nous avons remis à tes parents… Pour moi c’est aussi faire tout ce qui pourra être fait pour que nous te permettions à toi et ta famille si courageuse de rester ici, de te continuer à voir les efforts que tu fais, et les progrès qui en découlent, de permettre à Raquelle d’être diplômée.

Mardi, nous montrerons à tous notre détermination, nous crierons notre indignation quand au traitement inhumain que l’on vous fait subir. Nous seront des dizaines à vos cotés pour vous dire que nous nous opposons fermement à cette politique du chiffre menant aujourd’hui à s’attaquer au plus faibles, au plus fragiles, en leur proposant comme seule issue de retourner souffrir ailleurs, loin de nous.

Je ne peu savoir aujourd’hui quel sera la décision prise par le tribunal administratif, mais quelle qu’elle soit,  elle ne nous démobilisera pas.

Ce soir de Novembre, où je suis devenu ton parrain, j’ai décidé que toi et ta famille vous feriez parti de ma famille… et on se doit de ne jamais abandonner sa famille… Alors je te le dis Miriam, jamais je ne vous abandonnerai, et je ferait toujours tout ce que je peux pour qu’enfin tu puisses rester avec nous.

Tu as été une fabuleuse rencontre pour moi, ton sourire, le combat quotidien que mène ta famille depuis des mois, sont un modèle.

Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve, mais je sais que tu pourras toujours compter sur moi.

Bien Amicalement, de tout mon coeur.

Ton Parrain et ton Ami.