A Vous qui étiez sur le chemin

Publié: juin 28, 2014 dans Uncategorized

A une semaine de me marier, me vient l’envie de faire le bilan de toutes ces années qui viennent de s’écouler.

Au moment d’ouvrir un nouveau livre de ma vie, j’ai envie de regarder au dessus de mon épaule.

J’en ai rencontré du monde dans cette vie. Vous êtes nombreux à avoir croisé mon chemin, à avoir cheminé à mes cotés ou à avoir tenté de barrer ma route.. (ces dernier n’attendez rien ni de moi, ni de texte)

Je ne vais pas citer de nom… ma mémoire défaillante quelques fois risquerait de vexer quelques uns. Mais vous êtes nombreux dans mon cœur. Vous qui m’avez tellement apporté et qui pour certains continuez encore aujourd’hui. C’est fou ce que j’ai grandit à vos côtés.

Aussi loin que je m’en souvienne, vous avez été dune richesse, d’une force… Ces Amitiés dont les fondement d’une vie.

A votre contact j’ai appris, j’ai granit, je me suis forgé.

C’est avec chacun de vous que j’ai fait de ma vie ce qu’elle est aujourd’hui, que j’ai acquis mes convictions, que j’ai construit mes combats.

Ma famille n’a cessé de e donner de bonnes fondations et mes amis m’ont permis de bâtir les murs.

Il reste dans mes cartons, qui se sont épurer naturellement au fil des déménagements, quelques photos, quelques lettres retraçant ces rencontres.

Même si pour certains la Vie nous a éloigné, vous êtes des plus présents dans mon cœur. Je sais ce que je vous dois, je ne l’oublierai jamais.

Aujourd’hui, aux cotés de celle qui m’accompagne dans ma vie, celle avec qui nous bâtissons une nouvelle route, notre route, celle qui a su prendre mon cœur (et le mec qui va avec…), aux cotés de notre fils, ce petit être formidable, je peux vous dire que tout va bien.

Vous m’avez à votre manière accompagné jusque là, jusqu’à ce bonheur que j’ai tant cherché… sans vous je n’y serait pas arrivé.

Chacun d’entre vous se reconnaîtra dans un geste ou un mot… vous avez su être là dans les bons moments, mais aussi dans ceux où le désespoir ‘envahissait… vous m’avez permis de rester là, du bon coté de la barrière, de ne pas tomber dans des abîmes desquelles je ne serait certainement pas revenu.

Et à tous ceux qui ont disparus, à mes absents… Je ne fait pas parti des gens qui pensent que vous seriez encore là à mes cotés… Mais il est sûr que vos empreintes dont des plus indélébiles.

Vous qui êtes partis bien trop tôt, vous avec qui il y avait encore tellement de chose à vivre, vous qui m’avez fait faux bon et à qui j’ai d’ailleurs pu en vouloir. Votre vie continue dans mon cœur. J’essaye tant bien que mal de vous maintenir en vie à travers mes mots, à travers mes actions, à travers ma vie. A croire que si je cesse à mon tour, vous disparaîtriez définitivement.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s